Gỏi cuốn vs Chả giò : quelle est la différence ?

Gỏi cuốn vs Chả giò : quelle est la différence ?

4.8/5 - (10 votes)

La cuisine vietnamienne est une symphonie de saveurs et de textures. Parmi ses plats emblématiques, les rouleaux occupent une place spéciale. Deux types en particulier font l’objet d’une attention accrue : le gỏi cuốn et le chả giò. Savez-vous quelles sont les différences entre ces deux délices culinaires ? Poursuivez votre lecture pour les découvrir.

Les rouleaux vietnamiens : gỏi cuốn et chả giò en vedette

Le rôle des rouleaux dans la cuisine vietnamienne

Les rouleaux sont plus qu’un simple plat dans la gastronomie vietnamienne : ils reflètent la philosophie culinaire du pays, qui mise sur la variété des ingrédients et l’équilibre des saveurs. Les gỏi cuốn et les chả giò, chacun avec leur propre caractère, contribuent à cette richesse gustative.

  • OG ASIA Pour rouleaux de printemps vietnamiens (moyen)
  • Pamai Pai® Pochoir pour papier de riz 22 cm Rouleaux de printemps vietnamiens Rouleaux d'été Riz
  • TANOSHI VIETNAM - Vermicelles De Riz Sèches - Pour La Péparation des Nems,Rouleaux De Printemps et Bò Bún - 250 G

Faire connaissance avec les gỏi cuốn et les chả giò

Le gỏi cuốn, ou rouleau de printemps, est un mélange harmonieux de viande, de crevettes, de vermicelles de riz et d’herbes fraîches enveloppés dans une feuille de riz translucide. Le chả giò, quant à lui, est un rouleau frit croustillant, farci de viande hachée et parfois de fruits de mer. Il est doré à l’extérieur et juteux à l’intérieur.

Après avoir fait connaissance avec ces deux types de rouleaux, il est temps d’en savoir plus sur leurs caractéristiques spécifiques.

L’art de distinguer gỏi cuốn et chả giò

Le gỏi cuốn : une explosion de fraîcheur

Si quelque chose caractérise le gỏi cuốn, c’est sa finesse et sa fraîcheur. Contrairement aux chả giò, ils ne sont pas frits, ce qui les rend moins caloriques. Ils sont aussi généralement plus colorés grâce à la diversité des légumes frais utilisés.

  • Lot de 2 rouleaux de papier de riz vietnamien rond 22 cm 340 g Goi Cuon Banh Trang Fresh Spring
  • Lot de 3 rouleaux de papier de riz vietnamien rond 22 cm 340 g Goi Cuon Banh Trang Fresh Spring
  • Composition Notebook: Retro Goi Cuon College Ruled Lined Pages (Composition Book, Journal)

Le chả giò : le plaisir du croustillant

Avec son enveloppe dorée qui renferme une farce savoureuse, le chả giò offre un contraste saisissant entre le croustillant extérieur et la douceur intérieure. Sa saveur profonde et complexe est souvent accentuée par une sauce aigre-douce.

Lire plus  L'art des grillades vietnamiennes en extérieur : ingrédients clés et marinades

Nous avons donc découvert les premières différences notables entre ces deux sortes de rouleaux. Poursuivons notre exploration en nous concentrant sur chaque type individuellement.

Gỏi cuốn : la fraîcheur enroulée dans une feuille de riz

Une composition saine et équilibrée

Le gỏi cuốn est souvent salué pour sa composition saine et équilibrée. Il contient généralement du porc maigre, des crevettes, des herbes aromatiques comme la coriandre et la menthe, ainsi que des vermicelles de riz. Le tout est soigneusement emballé dans une galette de riz translucide.

Sensation gustative unique

L’absence de friture permet à chaque ingrédient du gỏi cuốn de conserver son goût naturel. Cette combinaison donne une sensation gustative unique, où chaque bouchée est une explosion de saveurs.

Maintenant que nous avons exploré les spécificités du gỏi cuốn, plongeons dans l’univers du chả giò.

Chả giò : croustillant et doré, le pâté impérial se dévoile

Pâte croustillante et farce savoureuse

Le chả giò, aussi connu sous le nom de pâté impérial ou nem, est un véritable plaisir pour les sens. Sa pâte croustillante renferme une farce généreuse composée principalement de viande hachée.

Dégustation gourmande avec sauce aigre-douce

Ce qui fait également la particularité du chả giò, c’est son accompagnement. Il se déguste généralement avec des herbes aromatiques et est trempé dans une sauce de saumure de poisson aigre-douce qui rehausse sa saveur.

Après avoir mis en lumière les caractéristiques du gỏi cuốn et du chả giò, il est pertinent d’analyser plus profondément ce qui les distingue sur le plan des ingrédients.

Ingrédients clés : ce qui fait la spécificité de chaque rouleau

Gỏi cuốn : un focus sur les ingrédients frais

Dans la confection du gỏi cuốn, l’accent est mis sur l’utilisation d’ingrédients frais. Les viandes sont souvent cuites simplement pour préserver leur goût naturel, tandis que les herbes aromatiques apportent une touche de fraîcheur.

Chả giò : une farce riche et variée

La farce du chả giò, quant à elle, est marquée par une plus grande diversité. Outre la viande hachée (porc, poulet ou crevettes), on y trouve souvent du crabe ou des légumes finement hachés. Le tout est ensuite enveloppé dans une feuille de riz puis frit jusqu’à obtenir une texture croquante.

À présent que nous avons exploré leurs différences en termes d’ingrédients, intéressons-nous à leurs techniques de préparation distinctes.

Techniques de préparation : roulage traditionnel vs friture savoureuse

Gỏi cuốn : une technique de roulage délicate

La confection du gỏi cuốn nécessite une certaine habileté. Après avoir disposé les ingrédients sur la galette de riz, il faut l’enrouler soigneusement pour obtenir un rouleau bien serré et équilibré.

Lire plus  Char siu, le barbecue cantonais : recette authentique et astuces de marinade

Chả giò : la magie de la friture

Pour le chả giò, la farce est d’abord enveloppée dans une feuille de riz qui est ensuite plongée dans l’huile chaude. La friture donne au chả giò sa couleur dorée et sa texture croustillante caractéristiques.

Enfin, avant de conclure cette exploration gustative, il convient de clarifier un point souvent source de confusion.

Spring rolls ou summer rolls : clarifier la confusion linguistique

Spring rolls ou summer rolls ?

Dans les pays anglophones, les appellations « spring rolls » et « summer rolls » sont souvent utilisées indifféremment pour désigner les gỏi cuốn. Mais attention : en réalité, le terme « spring roll » peut aussi se référer aux chả giò (ou nems) ! Il convient donc d’être prudent lorsqu’on utilise ces termes en anglais.

Pour mettre fin à cette exploration culinaire, dressons un bref récapitulatif des points clés que nous avons abordés. Cette plongée dans le monde savoureux des rouleaux vietnamiens nous a permis de découvrir et de comprendre les différences notables entre le gỏi cuốn et le chả giò. Le premier, avec sa promesse de fraîcheur et de légèreté ; le second, avec son enveloppe croustillante renfermant une farce riche et savoureuse. Deux variations autour d’une même idée, deux façons différentes d’apprécier la richesse du patrimoine culinaire vietnamien.

Retour en haut